Continuer la récolte au fil des années

Voici quelques conseils pratiques pour obtenir des arbres fruitiers en  bonne santé, de même que profiter de récoltes savoureuses au fil des saisons, dans le cadre de notre série d’articles intitulée « les astuces d’un paysagiste pour un beau verger ».

Se familiariser avec l’art de cultiver un verger

En premier lieu, planifiez les plantations en préconisant des variétés orientées vers les spécificités du climat de même que du type de sol du verger, en plus de répondre à ses goûts (ou s’il s’agit d’une entreprise, à ceux des consommateurs).

Plusieurs arbres fruitiers sont issus de l’union d’un greffon avec celle d’un porte-greffe. La partie aérienne de l’arbre portant les fruits constitue le greffon, alors que le porte-greffe est désigné comme étant le système racinaire.

Un jardinier doit souvent attendre plusieurs années avant de pouvoir récolter les premiers fruits, et doit poursuivre la récolte d’autres années encore avant d’atteindre un rendement considérables. C’est le cas des pomiculteurs, qui patientent 3-4 ans.

Une fertilisation adéquate est essentielle

Les arbres fruitiers requièrent des éléments nutritifs essentiels. Dès le moment de la plantation des arbres, un bon jardinier doit songer à la fertilisation.

Préparez le sol de telle sorte à garantir une productivité tendant vers le long terme. Ajoutez un apport annuel en potassium et azote, dans le but d’assurer la croissance et favoriser la productivité des récoltes au cour des années.

Les secrets de la pollinisation

Une bonne pollinisation génère habituellement une bonne récolte. Les producteurs installent souvent des ruches d’abeilles au sein de leur verger, pour assurer une bonne pollinisation au cours de la période de la floraison.

  • NOMBRE DE RUCHES : Prévoyez environ quatre ruches par hectare de superficie de verger.
  • DÉPLACEMENT DES RUCHES : Après la floraison des pommiers, les jardiniers déplacent les ruches ou les louent à des producteurs pour polliniser d’autres fruits, comme les courges, citrouilles, canneberges, bleuets, mûres, etc.
  • Les abeilles ne sortent des ruches que lorsque la température atteint les 18-20 degrés Celsius.
  • Les fleurs de diverses variétés d’arbres fruitiers n’apparaissent pas toutes en même temps.
  • Entre 5-20 % de pollinisation des fleurs d’un arbre fruitier suffit pour générer une excellente récolte.

La maîtrise de la taille des arbres

Afin d’obtenir des rendus optimaux dans les récoltes chaque année en termes de qualité et de grosseur des fruits, les arbres fruitiers doivent être taillés régulièrement.

  • TAILLE D’HIVER : Cette taille favorise la formation de la charpente, de même que le renouvellement de la fructification.
  • TAILLE D’ÉTÉ : Cela contrôle la vigueur végétative. La taille d’été permet aussi d’améliorer la coloration des fruits.

L’éclaircissage

Cette technique est pratiquée par les producteurs afin d’optimiser la qualité et quantité de fruits dans l’arbre. Cela consiste à retirer un certain nombre de branches.

Le contrôle des insectes nuisibles

Des méthodes de lutte contre les nuisibles sont mises en oeuvre par les jardiniers et producteurs afin de protéger le verger de possibles attaques d’insectes.

  • DÉPISTAGE : Les maladies et la prolifération d’insectes peuvent être limitées par le dépistage.
  • SUIVI RIGOUREUX : Cela consiste à suivre avec minutie l’apparition de seuils d’insectes et le développement de maladies ayant le potentiel d’affecter la récolte.
  • INTERVENTION : Un produit est appliqué quand les seuils sont atteints, selon les doses recommandées, afin de protéger l’intégrité de la récolte.
Artisan Paysagiste