Les astuces d’un paysagiste pour un beau verger

La plupart des jardiniers en herbe optent pour le combo de couleurs dans leur espace vert en se focalisant sur la plantation de roses et de plantes à fleurs. Toutefois, il y a aussi ceux qui préfèrent de loin avoir un beau verger.

Un verger peut trouver sa place partout tant dans les grands que dans les petits jardins. Par rapport aux potagers, un verger vous permet de continuer la récolte au fil des années. Alors, comment procéder à la création d’un verger ? Quelle est la distance à respecter par rapport à l’emplacement des arbres du verger ? Est-il nécessaire de faire appel à un paysagiste pour son verger ? Retrouvez dans cet article nos astuces pour avoir un beau verger dans votre propriété.

Zoom sur les différents types de vergers

Avant toute chose, sachez qu’il vous est possible de créer différents types de vergers selon la superficie de votre espace. Il y a par exemple le préverger qui est destiné aux grands espaces et où vous pourriez plantes les arbres fruitiers de votre choix. Ils vont pouvoir pousser librement. Par contre, si vous trouvez que votre jardin est trop petit pour un préverger, cantonnez-vous à la culture de petit verger.

Vous pourrez planter des arbres fruitiers en pot et des espèces naines à petits fruits tels que les groseilliers, les framboisiers ou les myrtilles. Le préverger est aussi idéal pour la terrasse et le balcon. Ce sont les deux types de vergers les plus courants, mais il n’est pas rare de trouver des personnes qui se lancent dans le verger bio ou le verger conservatoire afin d’assurer la pérennité d’une espèce fruitière locale. Mais dans ce cas précis, mieux vaut toujours se confier dans le savoir faire d’un professionnel étant donné que c’est une étape délicate qui demande de l’expertise et du savoir-faire.

Quelles espèces privilégier pour le jardin ?

Si vous disposez d’un assez grand espace pour un préverger, donnez une priorité aux pommiers, aux poiriers et aux cerisiers. Le pommier est une espèce facile à entretenir, d’autant plus qu’il est capable de s’adapter à la variation de température et de saison. Le poirier ainsi que le cerisier, sont des espèces des régions tempérées par excellence. Ils apprécient une exposition ensoleillée ou mi-ombragée, à l’abri du vent, mais en profitant quand même d’une surface aérée. Mais dans la mesure où vous avez du mal à trouver l’emplacement idéal, dans ce cas, l’intervention d’un paysagiste est une nécessité. Lui seul sera en mesure de déterminer si vous devez réaménager l’ensemble de votre espace ou non.

En dehors de ces espèces, vous pouvez aussi opter pour des essences locales. L’avantage, c’est que les variétés locales sont moins sensibles aux maladies et s’adaptent facilement au climat de la région, ce qui permettra de mieux continuer les récoltes au fil des années.

Que dit la réglementation par rapport à la distance à respecter ?

Il faut savoir que la réglementation est stricte par rapport à la distance à respecter pour la plantation d’un verger. Il n’est pas autorisé, selon l’article 671 du Code civil, de planter vos arbres ou arbustes, à la limite de la propriété du voisinage. Il faudra une distance de 2 mètres suivant la ligne séparative de vos 2 propriétés pour les arbres dont la hauteur dépasse les 2 mètres. Pour les autres types de plantations qui ne dépassent pas cette hauteur, la distance à respecter est de 1 m.

Artisan Paysagiste