Le potager Alsacien

Désigné en tant que « Terre de contrastes », l’est de la France se distingue par des conditions souvent extrêmes, connaissant des amplitudes thermiques assez prononcées entre l’été et l’hiver. Les plantations dans le bas-Rhin sont donc souvent spécifiques.

Étant donné que cultiver des plantes potagères dans ces conditions riches en diversité s’avère un peu plus compliqué que dans d’autres régions de l’Hexagone, les jardiniers ont développé des variétés et des espèces potagères adaptées à ce climat particulier. Voici des astuces pour cultiver un potager en Alsace.

Semer de mars à juin en ce climat continental

Les régions non-montagneuses de l’Alsace connaissent un climat continental, avec des étés chauds et des hivers froids. Cela a nécessairement des incidences sur l’entretien de son potager en Alsace. Dans ces conditions, pour réussir son potager, il est recommandé de cultiver selon les saisons, en commençant à semer au mois de mars ou avril quelques variétés de légumes, telles que laitues, carottes, radis, poireaux, oignons. Concernant les fines herbes, les jardiniers députe en mars-avril avec la menthe, le basilic et le thym. Cette période printanière est également propice à l’ensemencement des framboises et fraises.

Les Alsaciens attendent au mois de mai pour planter des tomates et des pommes de terre. Puis, ils patientent jusqu’en juin pour semer des petits pois, concombres, haricots, courgettes et romarin.

Quelles sont les variétés de légumes alsaciens ?

Les plantations dans le Bas-Rhin sont caractérisées par certaines variétés spécifiques de légumes adaptées aux sols de cette région. Les plus cultivés dans ce coin de pays sont le chou-rave, raifort, oignon (de Mulhouse type Auxonne), cornichon (de Bourbonne), et chou (Quintal d’Alsace).

OIGNON : La variété dite « de Mulhouse type Auxonne » produit des bulbilles que les jardiniers plantent en seconde année. Le rendu consiste en un bulbe bien arrondi. Cette variété d’oignon se distingue par une tunique d’un jaune cuivré et ses excellentes propriétés de conservation. L’oignon alsacien est semé entre mai ou juin. Il est récolté vers le mois d’août ou septembre. L’année suivante, les bulbilles produits par cet oignon sont plantées en mars.

RAIFORT : Ce légume racine est reconnu pour être quasi indestructible ! Il pousse dans un sol léger, mais peut aussi croître dans l’argile la plus lourde. Les fins palais l’apprécient pour sa saveur forte relevée et parfumée. Le raifort râpé servi avec de la crème fraîche, consiste en un excellent assaisonnement de viandes blanches, crudités, et convient à de nombreux autres mets.

NAVET : Deux spécialités culinaires populaires depuis 1539, le navet salé et le navet à confire, démontrent à quel point les Alsaciens apprécient ce légume racine. Les variétés violettes étaient répandues, de même que celles délicieuses, blanches, ou « jaune boule d’or ».

CHOU : L’emblématique choucroute connue dans le monde entier est préparée avec du chou cabus « Quintal d’Alsace ». Cette variété se distingue par une pomme aplatie et très large, sans oublier sa productivité extraordinaire.

CORNICHON : La variété appelée « améliorée de Bourbonne » consiste en un cornichon aux fruits allongés et minces. Les jardiniers s’en servent pour habiller des grillages et des treillis. Quand vient le temps de planifier l’entretien de son potager en Alsace, il importe de cueillir les cornichons immatures pour en faire des confits au vinaigre, mais de laisser maturer les fruits plus longtemps, s’il s’agit de les servir comme des concombres classiques.

LENTILLON : Une variété de lentillon « rose de Champagne », qui est originaire de la Marne, requiert un sol calcaire. La particularité agronomique de cette légumineuse est qu’elle doit être cultivée en association avec une céréale, qui lui sert de tuteur (par exemple, le seigle).

Artisan Paysagiste